Maginot Huberbusch

Que vous soyez à la recherche d'une nouvelle formation pour vous-même ou de conseils d'éducation pour les plus jeunes, découvrez nos articles et dossiers qui vous guideront dans vos choix !

Les pièges à éviter pour les propriétaires de meublés touristiques lors de la déclaration d’impôts sur le revenu

La déclaration d’impôts sur le revenu peut être un exercice délicat pour les propriétaires de meublés touristiques. Voici quelques pièges à éviter pour faciliter cette démarche :

1. Absence de pré-affichage des revenus issus de la location de meublés touristiques

Depuis cette année, les revenus issus de la location de meublés touristiques via des plateformes comme Airbnb ne sont pas systématiquement pré-affichés lors de la déclaration d’impôts. Les propriétaires doivent donc être vigilants et s’assurer de bien reporter ces revenus dans leur déclaration.

2. Directive européenne sur la communication des revenus aux services fiscaux

En 2023, une directive européenne a étendu le dispositif de communication des revenus locatifs à l’échelle de l’UE. Les plateformes de location doivent désormais transmettre ces informations aux services fiscaux du pays où elles ont leur siège social. Cependant, certains pays ne sont pas encore prêts pour cette transmission, ce qui peut créer des difficultés dans la déclaration des revenus pour les propriétaires de meublés touristiques.

3. Déclaration à l’ancienne en l’absence d’informations nécessaires

Si les informations sur les revenus locatifs ne sont pas disponibles, l’administration fiscale demande aux contribuables de procéder à leur déclaration à l’ancienne. Il est donc important pour les propriétaires de meublés touristiques de conserver les informations envoyées par les plateformes de location et de les reporter correctement dans leur déclaration d’impôts.

4. Attention aux montants à déclarer

Les propriétaires de meublés touristiques doivent s’assurer de déclarer les montants exacts des revenus qui leur ont été communiqués par les plateformes de location. Ces montants doivent être reportés dans la rubrique correspondante de la déclaration d’impôts.

5. Communication du fisc et suivi des instructions

Le fisc envoie un mail aux propriétaires de meublés touristiques concernés par ces problématiques afin de leur indiquer les démarches à suivre. Il est important de lire attentivement ces instructions et de se conformer aux demandes de l’administration fiscale pour éviter d’éventuelles pénalités.

En suivant ces conseils, les propriétaires de meublés touristiques pourront éviter les pièges liés à la déclaration d’impôts sur le revenu et remplir cette démarche de manière optimale.